Que doit-on mettre sur son CV ?

Que mettre sur un CV

Comme tout document, le CV doit être pensé pour les personnes qui vont le lire : les recruteurs.
On a vu précédemment quelle taille doit faire le CV, on va voir ici ce que l’on doit mettre dedans et comment.

  • Le CV doit être clair, écrit suffisamment gros et espacé pour que l’on n’ait pas besoin de plisser les yeux : les recruteurs voient des dizaines de CVs dans la journée, sur écran, et croyez-moi, si l’on doit zoomer sur votre document pour identifier des hiéroglyphes, il y a peu de chances que l’on passe un bon moment.
  • Le CV doit idéalement mentionner le secteur d’activité de vos employeurs, ou du service dans lequel vous travaillez : tout le monde ne sait pas que SPOUIICK SA est le spécialiste du papier peint transparent (exemple inventé de toutes pièces), et les recruteurs doivent en permanence aller chercher de l’information pour comprendre votre CV. Epargnez leur quelques aller-retours 😉
  • Le CV doit être ante-chronologique : on part de la dernière expérience jusqu’à la première.
  • Le CV doit être représentatif de ce à quoi vous accordez de l’importance : si vous avez une demi-page sur votre stage de 6 mois d’il y a 5 ans, et seulement 2 lignes sur le poste que vous tenez depuis toutes ces années, ça n’a pas beaucoup de sens (à part si ce stage est réellement beaucoup plus important que le reste à vos yeux !).

Le titre ou le nom en gros ?

Le titre ! Indiquez le poste que vous cherchez. Si vous répondez à une annonce, modifiez votre CV pour indiquer le titre du poste en question. Idéalement, vous devriez presque avoir un CV par poste auquel vous postulez. Je suis conscient que cela demande du travail, mais cela vous permettra beaucoup plus facilement d’être retenu !

Et quitte à personnaliser votre CV en fonction du poste, vous pouvez même choisir de mettre en avant différents projets en fonction du poste auquel vous postulez.

Les études avant ou après l’expérience ?

Si vous êtes stagiaire ou jeune diplômé, vous pouvez mettre vos études et vos diplômes en premier. N’oubliez pas de mettre un titre qui indique ce que vous recherchez : on ne peut pas deviner si vous cherchez un CDI, un stage de fin d’études, ou autre chose.

Si vous avez un peu d’expérience, mettez vos diplômes et études après, ou bien dans une colonne sur le côté. Mais mettez l’emphase sur votre dernière expérience.

Photo ou pas de photo ?

Ca n’a pas d’importance. Mais si vous insistez pour mettre une photo, mettez en une qui correspond à votre projet et à la culture de l’entreprise dans laquelle vous postulez.

Références ou pas de références ?

Certaines personnes mettent les coordonnées de leurs référents directement sur leur CV. Peu importe ce que l’on pense de la prise de références, cette pratique est dangereuse et ne respecte pas la confidentialité de vos référents.

Les CVs passent dans tellement de mains, et sont si facilement consultables en ligne de nos jours…

Et c’est sans compter sur les cabinets de recrutement qui utilisent sans vergogne les infos obtenues dans le cadre de prises de références pour chasser de nouveaux candidats ou pour faire leur prospection commerciale.

Si vous tenez à donner des référents, gardez les coordonnées au chaud et vous pourrez les communiquer le moment venu avec parcimonie.

Hobbies ou pas hobbies ?

A vous de choisir.
Sachez que certains recruteurs aiment lire cette partie du CV car cela leur permet de vous “humaniser”, c’est à dire d’essayer de visualiser l’être humain derrière le CV.

C’est plein de biais psychologiques, ça n’apporte rien à l’évaluation, mais c’est humain.

D’un autre côté, la partie hobbies peut être pour certains de marquer les esprits.
“Ah oui, c’est la candidate qui joue de la batterie ?” 

Alors, hobbies ou pas hobbies ?

Que mettre sur un CV

Et bien si c’est pour mettre “Lecture, sport, voyages”, ça a à mon sens peu d’intérêt, car ça n’apporte rien sinon du bruit.
Lecture ? Avez-vous un genre préféré ? ou bien quels sont les livres qui vont ont marqué dernièrement ?
Sport ? A part si vous avez envie de mettre en avant des réussites particulières, dire que vous étiez membre d’un club de ping-pong en 5ème B n’est pas forcément pertinent : parlez de qui vous êtes, pas de qui vous étiez !

Pour apporter plus de transparence, quitte à mettre ce qu’on aime, j’avais un jour choisi de mettre ce que je n’aime pas. Pour illustrer, voici un extrait de mon dernier CV (date de 2014 : j’ai utilisé par la suite exclusivement mon profil Linkedin) :

C’est une façon de faire qui me ressemble : j’aime l’honnêteté, j’aime pondérer pour mettre en relief, et j’aime faire sourire.

A chacun de trouver un moyen d’exprimer sa personnalité dans la manière dont il ou elle se présente.
(note : voir que j’avais mis “je n’aime pas trop les magasins qui ferment à 18h” possède une ironie assez forte, 7 ans plus tard en plein couvre-feu sanitaire).

Indiquez vos réussites sur votre CV

Si vous avez atteint ou dépassé vos objectifs, écrivez-les. Les chiffres ont toujours de l’impact.
Si vous n’aviez pas d’objectifs, parlez de votre impact, ou de projets que vous avez mené à bien.
Qu’est-ce qui a changé dans votre équipe, votre entreprise, ou votre secteur grâce à vous ?
Qu’est-ce que vous avez apporté ?

Un dernier conseil avant de vous lancer ?

Vous pouvez indiquer les motifs de vos transitions professionnelles.
Pourquoi avez-vous quitté une entreprise pour une autre ?

Les recruteurs vous poseront assurément ces questions, donc gagnez du temps : donnez-leur cette information d’emblée.

Répondre à l'article