Doit-on créer un compte Twitter pendant sa recherche d’emploi ? Etude de cas

L., une lectrice de WorkMeTender, me posait récemment la question : 

« Bonjour Jean-Marie,
J’ai lu un article dans lequel vous donniez votre vision du Sourcing, parmi vos sites préférés vous avez évoqué Twitter…
Pensez-vous qu’il soit pertinent que j’y ouvre un compte avec mon profil « Responsable Comptable »?
Si oui, avez vous des conseils ? Les groupes que je suivrai devront-ils être juste professionnels ? 


Merci par avance;
L. »

Twitter

A la question : devez-vous vous créer un compte sur Twitter pour vous faire repérer durant votre recherche d’emploi ?

–> Réponse courte : Non.

–> Réponse longue : Oui, mais ça va vous demander des investissements importants et réguliers, et ça ne payera que dans le long terme (plusieurs mois au minimum).

Twitter n’est pas un site d’emploi

Twitter n’est pas un réseau social où les recruteurs vont s’intéresser au contenu statique de votre profil (contenu qui est par ailleurs très sommaire comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran ci-jointe, c’est l’esprit de l’outil).

Profil Statique Twitter

Exemple de profil Twitter

Ce qui compte, c’est l’information que vous partagerez publiquement et dynamiquement, et la qualité et la régularité des interactions que vous aurez avec d’autres interlocuteurs sur les sujets métier qui vous intéressent.

Notez que la durée de vie d’un tweet en termes de visibilité est en moyenne de 4h, et pour la plupart des utilisateurs elle est même beaucoup plus faible. Votre contenu est donc « jetable » et ne sera jamais vu par tous vos followers en même temps.

Pourquoi ça prend du temps ?

En-dehors d’un réseau de contacts pré-existant que vous pourriez essayer de transposer (si vos contacts le veulent bien), l’intérêt pour vous va être de toucher des interlocuteurs que vous ne connaissez pas encore.

Pour les toucher, vous aurez besoin d’intermédiaires : des personnes qui vont interagir avec votre contenu et le partager à leur tour à leur réseau.

Vous serez donc toujours limité par la taille du réseau de vos followers (qui devra grandir avec le temps mais surtout comporter des personnes actives ayant envie d’interagir avec votre contenu), et par la qualité de votre contenu.

Un contenu de qualité vous permettra d’accroitre plus facilement votre visibilité et d’agrandir votre réseau.

Mais sans un réseau un minimum actif, votre contenu ne sera pas suffisamment visible et cela reviendra à parler à un auditorium vide…

Ce n’est pas « le serpent qui se mord la queue », c’est un cercle vertueux qui demande du travail, de l’investissement régulier et beaucoup de veille : plus vous partagerez de contenu de qualité, plus vous aurez de followers, et plus vous aurez de followers, plus vous donnerez de visibilité à votre contenu de qualité, etc…

Attention cependant à ne pas tomber dans la course aux followers : des abonnés « de qualité » avec qui vous échangerez régulièrement valent bien plus que des abonnés isolés qui vous suivent mais n’interagissent jamais avec vous ou avec autrui.

Arc-en-ciel

On ne sait jamais ce qu’on trouvera au pied de l’arc-en-ciel… à vous de faire pleuvoir le contenu et peut-être y aura-t-il un jour un rayon de lumière qui passera au bon moment.

 

Conclusion : la fin ne justifie pas les moyens

L’essentiel est de rester naturel. Si vous avez envie d’échanger avec la communauté professionnelle de votre domaine, Twitter est un outil fantastique. Et il se trouve quand dans tout réseau professionnel qui se crée, des opportunités peuvent apparaître.

Mais vous forcer à l’utiliser dans un cadre de recherche d’emploi ? C’est beaucoup de travail pour peu de résultats garantis, et vous pourrez trouver d’autres façons de créer des opportunités à court terme (par exemple en contactant directement les recruteurs sur Linkedin).

-> Utilisez Twitter uniquement si vous avez envie de l’utiliser. C’est un outil qui demande tellement d’investissement qu’il vaut mieux l’utiliser simplement pour s’informer et échanger et ne rien attendre en retour. 

Laisser un commentaire