Recruter l’été ? Mais quelle idée ! 8 choses à faire plutôt que de recruter

La période estivale est la bête noire de certains recruteurs. Les candidats sont en vacances et ne répondent pas à nos sollicitations, et les retours par annonce déjà peu satisfaisants avoisinent l’infinitésimal. Les managers opérationnels sont eux aussi en congés, ou bien ils ont des équipes aux effectifs tellement restreints qu’ils n’ont pas le temps de rencontrer vos candidats.

Alors on fait quoi, on pose deux mois de vacances, ou peut-on mettre cette période à profit pour notre activité ?

On fait des stats !

Vous savez, toutes les métriques que vous récoltez toute l’année à l’aide de vos reportings ? Et toutes les données qui sont disponibles sur vos nombreux outils ? C’est le moment de les faire parler !

Calculez vos ratios pour chaque source de recrutement, pour chaque épreuve d’évaluation et pour chaque catégorie de poste. C’est le moment d’identifier les sources qui vous ont vraiment permis de recruter un nombre satisfaisant de bon candidats, ainsi que celles à qui vous consacrez des ressources sans avoir un ROI suffisant.

On innove !

Le recrutement est un métier en évolution permanente. Même si vos métiers et votre entreprise ne changeait pas, vos candidats évoluent. Leurs attentes vis à vis d’un processus de recrutement, leurs connaissances, tout est en perpétuel changement.

Reprenez vos grilles d’entretiens, regardez chaque question que vous avez posée, et demandez-vous si toutes vos questions vous ont bien permis d’évaluer ce que vous cherchiez à mesurer chez le candidat. Y a-t-il des points / compétences sur lesquels vous n’êtes pas satisfait de votre évaluation ? Réfléchissez à ce que vous pourriez changer pour affiner vos résultats.

Y a-t-il des questions que vous posez “par habitude” mais qui au final ne vous apportent plus vraiment d’information pertinente ? Supprimez-les, allez à l’essentiel. Un entretien qualitatif, ce n’est pas un entretien où l’on pose le plus de questions possibles, c’est un entretien où l’on évalue des points précis que l’on a définis en amont, et qui ont un lien direct avec le projet de recrutement. Gagnez en temps et en souplesse en ré-évaluant vos pratiques !

On fait du networking !

L’été est un moment plus que propice pour entretenir votre pool de candidats stars. Vous savez, ceux que vous avez rencontrés et qui vous ont épaté en entretien, mais que vous n’aviez absolument pas la possibilité d’embaucher sur le moment ?

Ils sont sans doute en congés aussi, mais ils seront dans un contexte plus détendu et apprécieront de voir que vous ne les oubliez pas. Envoyez leur un mot cordial et personnalisé pour leur rappeler qu’ils sont en haut de votre “hotlist”.

Summer Work

On nettoie l’ATS !

Vous savez, tous les jobs passés que vous n’avez pas eu le temps de clôturer informatiquement ? Pensez à remettre votre base de données au propre avant le rush de la rentrée. Egalement, éliminez toutes vos fiches candidats en doublons, rendez-vous effectués non-bouclés dans le système…

On checke les spont’ !

Pensez à toutes ces candidatures spontanées qui viennent de candidats qui ont fait l’effort de s’inscrire sur votre site et de vous rédiger une belle lettre de motivation. Peut-être avez-vous des pépites dedans qui ne demandent qu’à être contactées ? Beaucoup de recruteurs ont peu de temps à accorder au volume colossal des candidatures spontanées, mais profiter d’une période de calme sur les recrutements actuels pour s’y plonger peut s’avérer une bonne idée.

On s’assure que tout le monde a bien reçu son petit mail de rejet !

Dans notre métier, on dit bien plus souvent NON que OUI. Mais parfois, il peut arriver que certains candidats aient été oubliés dans le processus de recrutement et n’aient pas reçu de réponse négative. Même si cela fait 6 mois et que vous en avez honte, mieux vaut tard que jamais : envoyez-leur une réponse et rappelez-leur que vous aurez peut-être d’autres postes pour eux à l’avenir.

On pré-qualifie ses prestataires potentiels !

Si vous avez un peu plus de temps pendant l’été, dites-vous que c’est sûrement le cas de vos prestataires actuels, ou bien de ceux qui vous ont prospectés dans l’année et qui proposent des solutions qui pourraient un jour vous intéresser.

Prenez l’initiative et rappelez-les pour échanger ! Cela leur arrive assez peu souvent et si vous faites la démarche, je vous garantis qu’ils apprécieront tellement votre démarche qu’ils se plieront en quatre pour vous apporter une superbe qualité de service.

Si vous avez le temps d’en rencontrer certains, c’est encore mieux. Ça sera toujours du temps de gagné le jour où vous aurez besoin de leurs services.

On identifie les facteurs de success-story comme ceux des échecs de recrutement !

Y a-t-il des éléments que vous avez identifiés lors de votre processus de recrutement, qui vous auraient permis de prédire une vraie grosse réussite de recrutement (vous savez, le candidat qu’on recrute et qui vous fait +30% sur un marché à +10, ou bien celui qui apporté tellement de compétences depuis son arrivée que la notoriété de votre entreprise a grimpé en flèche à son niveau ?).

A l’inverse, y a-t-il eu des candidats qui s’annoncent comme de bonnes recrues, mais qui ont été des échecs cuisants ? Si ce n’est pas déjà fait, prenez le temps d’auditer ce qui s’est passé et de comprendre. Peut-être que vous n’auriez rien pu prédire, après tout l’être humain est plein de surprises, et le recrutement ne peut pas être une science exacte. Mais peut-être qu’il y a certains éléments auxquels vous n’avez pas prêté suffisamment attention sur le moment, et qui a posteriori auraient pu être révélateurs du succès ou non d’un recrutement ?

Avez-vous d’autres pratiques que vous mettez en place l’été ? Des bons conseils à donner aux autres recruteurs ? N’hésitez pas à les partager avec nous !

2 réflexions au sujet de « Recruter l’été ? Mais quelle idée ! 8 choses à faire plutôt que de recruter »

Laisser un commentaire